25e anniversaire de la FQPPU

La Fédération québécoise des professeures et professeurs d’université (FQPPU) a fêté ses 25 ans d’existence le jeudi 20 octobre 2016 à Montréal. L’événement a rallié une centaine de convives à L’Espace Lafontaine.

En guise d’ouverture des festivités, notre collègue Pierre Hébert, professeur à l’Université de Sherbrooke et ancien membre du comité exécutif de la Fédération (2003-2009), a prononcé une conférence sur les défis de l’avenir du syndicalisme professoral universitaire en insistant sur la transformation récente de l’université, dont l’administration s’apparente de plus en plus à celle d’une entreprise privée, et surtout sur le silence inquiétant des membres de la communauté universitaire, dont les professeurs, vis-à-vis de cette dénaturation progressive de l’institution.

Puis, à titre de prélude à l’attribution des prix de la FQPPU, Pierre Duchesne, ancien ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie (2012-2014), a partagé une série d’anecdotes relatant le parcours impressionnant de notre illustre collègue Guy Rocher, qui feront partie de la biographie que publiera M. Duchesne en 2017. M. Rocher, aussi présent, a eu droit à son droit de réplique amical. Il en a profité pour souligner l’importance du syndicalisme universitaire pour défendre l’institution, jadis contre l’emprise religieuse, et aujourd’hui contre l’ingérence politique.

La remise du prix Guy-Rocher, qui souligne la contribution exceptionnelle d’un collègue au monde universitaire québécois, a suivi cette entrée en matière. Décerné par la FQPPU depuis 2008, ce prix prestigieux a été remis cette année à deux candidats ex aequo, soit Bernard Robaire, professeur au département de pharmacologie et thérapeutiques de l’Université McGill, et Pierre Hébert, professeur au département de lettres et communication de l’Université de Sherbrooke.

Le Comité a également estimé opportun d’octroyer un prix spécial en regard d’un engagement exceptionnel au sein de la FQPPU ou de ses organisations membres à Max Roy, professeur au département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) pour la qualité du travail de concertation et de représentation réalisé au cours de ses trois mandats à la présidence de la FQPPU, de 2009 à 2015.

Enfin, pour clore la soirée, le président de la FQPPU, M. Jean-Marie Lafortune, a remis un prix tout spécial à M. Bernard Colin, professeur de mathématiques à l’Université de Sherbrooke, qui préside les conseils fédéraux de la Fédération depuis 1993. M. Colin qui, en raison de sa puissante voix, ne recourt à aucune amplification pour se faire entendre en assemblée s’est vu remettre un micro d’or pour souligner son travail rigoureux et continu à la vie fédérative.

« 3 de 3 »
X