Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate
English Version

.
Montréal/Paris, le 28 juin 2012 — La Fédération québécoise des professeures et professeurs d’université (FQPPU) et le Syndicat national de l’enseignement supérieur en France (SNESUP-FSU) unissent leurs forces pour défendre l’université publique.

Depuis des années, les universités françaises et québécoises subissent de grandes transformations de leur mission fondamentale de service public d’enseignement et de recherche. Elles sont de plus en plus soumises à des influences externes qui les écartent de l‘intérêt général et qui fragilisent la liberté académique et l’indépendance de la recherche, lesquelles sont pourtant essentielles à la mission universitaire.

Un désengagement graduel et notable de l’État compromet la fonction sociale et humaniste de l’université, mais aussi sa capacité à répondre aux besoins collectifs. Il entraîne aussi un fardeau accru pour les étudiants et une plus grande influence du secteur privé dans l’institution. Cela se traduit par une hausse des droits de scolarité ou d’inscription, par un pilotage ciblé et autoritaire de la recherche et par une gouvernance
de type entrepreneurial.

Tant au Québec qu’en France, l’université est l’objet d’attaques néolibérales sans précédent. Ainsi, l’imposition de visées économiques, industrielles ou commerciales, dans les appels de projets, les initiatives d’excellence et les programmes de subventions, privilégie une conception utilitariste au détriment des disciplines théoriques et de la recherche fondamentale. Ce pilotage de la recherche, qui a pour corollaire le
verrouillage des libertés scientifiques et pédagogiques, contribue à la privatisation progressive des établissements. Il s’agit d’une tendance lourde soutenue par les positions de l’OCDE et des gouvernements néolibéraux qui conçoivent l’université comme une entreprise et qui la mettent au service de l’économie.

La préservation du caractère public de l’université est devenue un défi majeur et urgent. Avec leurs partenaires, le SNESUP et la FQPPU réclament depuis longtemps un vaste débat national, public et démocratique, sous la forme d’Assises ou d’États généraux sur l’université. Vu l’ampleur des enjeux et la nécessité d’une large implication sociale, ce projet exige une longue préparation, des analyses documentées et approfondies de
même qu’une organisation représentative qui en assure la légitimité.

En France, le débat que le SNESUP souhaite voir organisé devra être pris en compte et non détourné, contrairement à ce qui s’est passé en 2004 après les États Généraux de la Recherche. Le SNESUP considère que la tenue d’assises à la rentrée prochaine fait écho à une de ses demandes anciennes d’un grand débat, mais il exige la création d’un comité organisateur représentatif, indépendant du gouvernement et ouvert à la société
civile.

Par ailleurs, il faut s’inquiéter du refus systématique du gouvernement québécois de lancer de véritables États généraux sur l’université qui feraient place à toutes les parties concernées et à l’ensemble des questions de fond. En continuant de les réclamer, la FQPPU annonce la tenue, à l’automne 2012, d’un forum sur «l’université publique».

La FQPPU et le SNESUP soutiennent des positions convergentes à l’égard d’une université ouverte, collégiale et démocratique, accessible à de nombreux étudiants, vouée au service des besoins sociaux et à l’abri de toute pression émanant des forces politiques, économiques et religieuses. Dans les mois à venir, les deux organisations collaboreront à la réalisation d’études, à des interventions publiques et à des événements rassembleurs.

Fondée en 1991, la FQPPU représente la grande majorité des syndicats et associations de professeures et professeurs d’université au Québec. Le SNESUP est, en France, la première organisation représentative chez les enseignants du supérieur.

-30-

documentPDFSources :
Fédération québécoise des professeures
et professeurs d’université (FQPPU)
514-843-5953
www.fqppu.org

Syndicat national de l’enseignement supérieur (SNESUP)
78 rue du faubourg Saint Denis – 75010 Paris
Tél. : 01 44 79 96 10
www.snesup.fr


Partagez cette page :
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

X