La loi spéciale que s’apprête à présenter le gouvernement Charest pour régler le conflit avec les étudiants ne laisse rien présager de bon dans les universités. Les campus risquent de s’enflammer davantage, craignent les professeurs.

Les représentants d’une dizaine de syndicats de professeurs, qui regroupent quelque 5000 membres, se sont réunis ce matin pour dénoncer le climat qui règne depuis plusieurs semaines dans les campus…

Cet article est paru dans La Presse du 17 mai 2012


Partagez cette page :
Facebooktwitterlinkedinmail

X