pierre_hebertRécipiendaire : Pierre Hébert, professeur au Département de lettres et communication de l’Université de Sherbrooke

La valeur dominante de l’impressionnant parcours de Pierre Hébert, constituant la trame sous-jacente à l’ensemble des combats qu’il a menés tant au sein de sa discipline (littérature) que dans l’exercice de la fonction professorale et le travail syndical, est la liberté sous toutes ses formes. D’abord, la liberté d’expression, ses travaux sur la censure depuis le début de la colonie faisant autorité. Puis, la liberté de penser, comme en témoignent l’ampleur et la variété de ses écrits. Enfin, la liberté d’agir, tel qu’elle se reflète dans l’envergure de son implication syndicale au sein du SPPUS (dont il fut membre du comité exécutif de 1992 à 1994 et en 1998-1999, puis président d’assemblée de 2011 à 2014) et de la FQPPU (où il pilota un renouveau organisationnel requis par la traversée d’une période de crise à titre de conseiller de 2003 à 2009). Pour M. Hébert, l’expérience humaine est constituée de paroles, d’écrits, de gestes et de pouvoirs, dont celui de transmettre cet appétit pour la liberté, d’où découle une propension à défendre et à préserver cette figure emblématique qu’est le professeur d’université.


Partagez cette page :
Facebooktwitterlinkedinmail

X