Lecture critique du rapport sur le projet de loi-cadre issu du chantier sur le sujet.

Contexte

Le 11 septembre dernier paraissait le rapport du chantier sur une loi-cadre des universités, dont la rédaction a été supervisée par Lise Bissonnette et John R. Porter et intitulé L’Université québécoise : Préserver les fondements, engager des refondations. La Fédération québécoise des professeures et professeurs d’université avait alors réagi, par voie de communiqué, en accueillant globalement de manière positive le rapport tout en émettant des réserves quant à certaines propositions qu’il contenait. La FQPPU annonçait alors la publication subséquente d’une lecture critique plus approfondie de cet important rapport.

Il ne s’agit pas à nouveau de soumettre un mémoire sur le sujet, une tâche dont la Fédération s’est acquittée de manière sérieuse, malgré les délais serrés, au cours de l’année 2013.
L’objectif du présent document est d’aborder succinctement diverses propositions contenues dans le rapport afin de contribuer à la réflexion et à la discussion qui s’ensuivront
nécessairement au cours des mois à venir. La FQPPU souhaite ainsi apporter une pierre supplémentaire à l’érection d’une université refondée, dans l’attente de la mise en place d’un
Conseil national des universités au sein duquel les acteurs de la communauté poursuivront le travail. En laissant s’écouler un peu de temps entre la publication du rapport Bissonnette/Porter et cet exercice, la Fédération souhaitait également prendre le pouls de ses membres et consulter certains de ses partenaires.

Nous mentionnons d’emblée que, malgré les précautions évoquées par les co-présidents, la FQPPU aurait vivement souhaité que le rapport propose un ou des projets de textes législatifs afin d’accélérer l’enchâssement légal de ce que nous avions appelé une…

Lire le document complet

Document PDF


Partagez cette page :
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

X