Deux enquêtes ayant documenté la qualité de vie des professeures et des professeurs d’université arrivent aux mêmes conclusions inquiétantes. En effet, pour un grand nombre de profs, la santé globale se trouve dans un état critique. Surcharge de travail, détresse psychologique, idées suicidaires, détérioration de la santé physique… Que ce soit avant ou après la pandémie, les chiffres sont éloquents : non, ça ne va pas.

L’enjeu est énorme et mérite que l’on s’y penche urgemment. À cet effet, d’autres messages et actions de la Fédération suivront.


Partagez cette page :
Facebooktwitterlinkedinmail

X