En ce jour de Grande manifestation, la Fédération québécoise des professeures et professeurs d’université (FQPPU) salue la détermination de la communauté universitaire de l’Université de Sherbrooke, qui réclame des dirigeants un engagement fort envers la mission universitaire d’une institution de service public et les conditions pour continuer d’assurer la qualité des activités d’enseignement et de recherche mise à mal tant par la montée de la gestion entrepreneuriale que par la chute du financement depuis 2012.

« La FQPPU tient particulièrement à témoigner de l’appui de l’ensemble du corps professoral québécois aux collègues du syndicat des professeures et professeurs de l’Université de Sherbrooke (SPPUS), en grève depuis le 7 février dernier », déclare son président, Jean-Marie Lafortune. La Fédération dénonce l’indifférence, voire le mépris, affichée par la direction dans le processus de renouvellement de la convention collective. « Après deux ans de discussion, on déplore toujours l’absence de proposition patronale sur les clauses à incidence financière et de réponses à des pans entiers du projet syndical de règlement », rappelle M. Lafortune.

En cette période de transition au rectorat, la Fédération appelle le Conseil d’administration, dont son président, Vincent Joli-Cœur, à défendre la mission universitaire et la direction actuelle de l’Université de Sherbrooke à négocier de bonne foi avec le SPPUS.

– 30 –

Source :          FQPPU

514-843-5953 / 1-888-843-5953

www.fqppu.org

federation@fqppu.org

facebook.com/fqppu

@FQPPU


Partagez cette page :
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

X