Questions aux principaux partis politiques fédéraux quant à leur plateforme électorale en matière d’éducation postsecondaire, de recherche et de science

En prévision des élections fédérales qui auront lieu le 21 octobre 2019, la Fédération québécoise des professeures et professeurs d’université (FQPPU) a demandé aux principaux partis politiques en lice de préciser leurs engagements au sujet de l’éducation postsecondaire, de la recherche et de la science, afin d’aider ses membres et les citoyens à faire un choix éclairé au moment du vote.

Vouée à la défense et à la promotion des intérêts du corps professoral et de l’institution universitaire, la FQPPU a soumis une première liste de questions au Bloc Québécois, au NPD Canada, au Parti conservateur du Canada, au Parti libéral du Canada et au Parti vert du Canada. Ces questions, ainsi que les réponses que nous acheminerons les partis seront disponibles sur cette page au fur et à mesure que nous les recevrons.

Les associations et syndicats membres de la FQPPU sont invités à nous faire parvenir leurs questions complémentaires à l’adresse hans.poirier@fqppu.org. Celles-ci seront éditées et acheminées aux partis politiques au nom de la Fédération une fois leurs réponses connues.

Élections fédérales 2019 – Questions de la FQPPU aux principaux partis politiques

  1. À la suite du rapport du Comité consultatif sur la science fondamentale déposé en 2017 (rapport Naylor), le Gouvernement du Canada a investi des sommes importantes pour soutenir la recherche fondamentale. Toutefois, ces investissements sont inférieurs au niveau de financement recommandé par le Comité, ce qui fait que de nombreux chercheurs de talent peinent toujours à obtenir du financement pour poursuivre leurs travaux. Que compte faire votre parti s’il est élu pour soutenir adéquatement la recherche fondamentale canadienne?
En attente de réponse
En attente de réponse
En attente de réponse
En attente de réponse
En attente de réponse
  1. La dernière augmentation du financement de base affecté aux provinces pour le renforcement du système d’éducation postsecondaire a eu lieu en 2007. S’il forme le prochain gouvernement, votre parti s’engage-t-il à bonifier ce financement et si oui, dans quelle proportion ?
En attente de réponse
En attente de réponse
En attente de réponse
En attente de réponse
En attente de réponse
  1. Dans un contexte où des entreprises du GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) deviennent actives en éducation postsecondaire et se trouvent ainsi à concurrencer les institutions publiques en développant des formations universitaires, ce qui peut miner l’autonomie des universités canadiennes ainsi que les libertés académiques des professeures et professeurs, que compte faire votre parti pour s’assurer que le fonctionnement et le développement des universités ne soit pas compromis ?
En attente de réponse
En attente de réponse
En attente de réponse
En attente de réponse
En attente de réponse
  1. La santé d’une démocratie s’évalue notamment selon la transparence dont font preuve les élus quant à l’accès des citoyens aux données publiques des différents ministères. À titre de progrès récent en cette matière, l’Institut de la statistique du Québec ouvrait en juin dernier un guichet de services pour simplifier et améliorer l’accès aux données détenues par les ministères et organismes du gouvernement pour les chercheurs associés à un organisme public. De telles données permettent aux universitaires de mener des travaux qui posent un regard indépendant et objectif sur des enjeux d’importance, ce qui est dans l’intérêt de tous les citoyens. Quelles nouvelles politiques publiques votre parti s’engage-t-il à créer pour soutenir la science et la recherche et que comptez-vous faire pour améliorer l’accès libre aux données des ministères fédéraux et des organismes publics canadiens ?
En attente de réponse
En attente de réponse
En attente de réponse
En attente de réponse
En attente de réponse

Partagez cette page :
Facebooktwitterlinkedinmail

X